Autres thèmes dans Éducation

Éducation

Autres thèmes dans Éducation

Dernière mise à jour: 5 March 2020

L’éducation est un secteur prioritaire du deuxième pilier du PSE sur le capital humain, la protection sociale et le développement durable. Le programme décennal de développement du secteur de l’éducation, le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence (PAQUET) du secteur de l’Éducation, qui couvrait initialement la période 2013-2025, est inscrit dans le PSE. Pour coïncider avec le calendrier des objectifs de développement durable (ODD) qui encadrent les agendas et les politiques des États membres de l’ONU pour la période 2015-30, le PAQUET a été mis à jour avec la contribution active de partenaires au développement techniques et financiers tels que l’UNESCO.

Le PAQUET est centré sur trois axes : assurer un accès équitable au système éducatif ; améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ; et promouvoir une gouvernance ouverte, vertueuse et transparente du système éducatif. Le PAQUET est un plan sectoriel mis en œuvre dans trois ministères : le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; le Ministère de l’Éducation Nationale ; et le Ministère du Développement Professionnel, de l’Artisanat et de l’Apprentissage.

Le Groupe National des Partenaires de l’Éducation (GNPE) est l’organisme gouvernemental qui dirige le secteur de l’éducation et, à ce titre, est responsable de toutes les décisions allant de la politique au budget. Présidé par l’un des trois ministères sur une base continue annuelle, le GNPE est composé de représentants du gouvernement, de bailleurs de fonds, des parties prenantes du secteur privé et de syndicats. La Direction de la Planification et de la Réforme de l’Éducation (DPRE) dirigée par Cheikhna Lam est chargée du secrétariat du GNPE qui tend à façonner de manière stratégique l’allocation budgétaire et l’exécution des programmes.

En 2017, l’UNESCO a créé le tout premier plan d’opération triennal chiffré du pays qui présente différents scénarios en fonction de l’allocation budgétaire potentielle et du financement des bailleurs de fonds. Suivant le même modèle de planification budgétaire, les plans triennaux successifs doivent encadrer le programme à moyen terme et les priorités en dépenses du GNPE. Le secteur de l’éducation représente 5 % du budget total alloué pour la deuxième phase du plan d’actions prioritaires du PSE (2019-23) et met l’accent sur l’enseignement supérieur par la construction d’infrastructures adéquates, ainsi que sur l’amélioration de l’éducation de base en soutenant l’éducation et l’alphabétisation des filles.

Le Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Équité de l’Éducation de Base (PAQUEEB) est le projet phare du PAQUET, avec un coût total de 108 milliards de francs CFA (217,9 millions de dollars). Le PAQUEEB est conjointement financé par le gouvernement du Sénégal, le Partenariat mondial pour l’éducation, la Banque Mondiale et la Coopération canadienne. Le PAQUEEB a commencé à montrer des résultats positifs dans la réduction des inégalités régionales en mettant l’accent sur des interventions ciblées dans la construction d’infrastructures scolaires. Cependant, en dépit de ce qu’il s’agisse du programme le plus important du point de vue financier, le PAQUEEB tend à concentrer ses ressources sur la construction de nouvelles installations au détriment des programmes moins prestigieux qui répondent aux besoins de renforcement des capacités, tels que le perfectionnement professionnel des enseignants ou la révision des programmes des élèves qui pourraient fournir des résultats plus prometteurs sur les performances des étudiants et potentiellement sur leur employabilité.

Le Programme d’investissement dans l’école publique au Sénégal / Appui au Manuel Scolaire (PIEDS-AMS) est la deuxième plus grande priorité nationale du GNPE. Il présente un degré élevé de pertinence face aux défis persistants du secteur tels que le manque de ressources pédagogiques et le manque d’enseignants formés.

Les programmes d’éducation lancés en 2014 n’ont pas encore produit leur effet transformateur. Étant donné que le DPRE relève du Ministère de l’Education Nationale, il existe une tendance relative à adopter une approche centralisée et unilatérale sur les questions d’éducation, dans un secteur où la coordination interministérielle est indispensable. Les comptes nationaux de l’éducation, dirigés par l’UNESCO, visent à accroître la transparence dans le secteur de l’éducation, notamment en ce qui concerne les dépenses des autorités locales. Compte tenu du niveau élevé de financement public et du montant des ressources allouées au secteur de l’éducation, les principaux défis du PAQUET restent de s’attaquer efficacement aux disparités régionales en matière de scolarisation et d’achèvement des études, aux faibles niveaux globaux d’apprentissage, aux mauvaises conditions d’apprentissage et au besoin urgent de recruter des enseignants.

Autres thèmes dans Éducation

View analysis or data for a specific country

Show me

Data by topic

for

Sénégal
Go