Autres thèmes dans Santé

Santé

Autres thèmes dans Santé

Dernière mise à jour: 8 April 2020

La santé est un secteur prioritaire du deuxième pilier du Plan Sénégal Émergent (PSE) sur le capital humain, la protection sociale et le développement durable. Le Plan National de Développement Sanitaire et Social (PNDS) est le plan stratégique décennal (2019-2028) visant à atteindre les objectifs des ODD par le biais de onze orientations stratégiques. Le PNDS 2009-2018 a été prolongé de dix ans après un examen qui a eu lieu en mai 2019.

Le PNDS est axé sur quatre priorités principales : réduire le taux de mortalité maternelle et infantile juvénile ; augmenter les performances du secteur en matière de prévention et de lutte contre les maladies ; renforcer durablement les capacités du système de santé ; et améliorer la gouvernance du secteur de la santé.

Le Plan est dirigé par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, notamment par le Secrétaire Général et la Direction Générale de la Santé. Le Ministère est soutenu par les principaux partenaires au développement qui agissent à la fois en tant que partenaires techniques et fournisseurs de solutions de santé. Le secteur de la santé représente 4 % du budget total alloué à la deuxième phase du plan d’actions prioritaires (2019-2023) du PSE et vise à faire de Dakar le pôle de santé de la sous-région, notamment par le biais du Projet d’Hôpital international de Dakar.

Le PNDS met particulièrement l’accent sur le fonctionnement de la plateforme de renforcement du système de santé (RSS) gérée par le Directeur Général de la Santé. Parmi les autres initiatives majeures, on peut citer la Stratégie mondiale de lutte pour la santé génésique de la mère et du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent (SRMNIA), la mise en œuvre du plan d’urgence de réduction de la mortalité maternelle et néonatale, l’élaboration d’un plan intégré de lutte contre les maladies non transmissibles et la réaction efficace face à la crise nutritionnelle dans les régions du nord, ainsi que l’expansion des sites de surveillance de la nutrition.

À ce jour, la mise en œuvre du PNDS a permis au Sénégal de réaliser des progrès considérables, notamment dans la réduction de la mortalité néonatale, infantile et juvénile, ainsi que dans la réduction de la mortalité due au le paludisme et le maintien d’un faible taux de prévalence du VIH. En matière de mesures sociales, le gouvernement a lancé la Couverture Maladie Universelle (CMU), un système national d’assurance maladie gratuit pour tous les Sénégalais.

Cependant, la performance globale du Sénégal en matière de santé se caractérise par des disparités à la fois régionales et entre populations urbaines et populations rurales. Même si le Sénégal a l’un des taux de malnutrition les plus bas de la sous-région, la malnutrition chronique reste un facteur sous-jacent des taux élevés de mortalité infantile et maternelle au Sénégal. Dans les zones rurales, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans atteint 77 pour 1 000 naissances vivantes contre 33 en milieu urbain. Ces grandes disparités reflètent un accès insuffisant aux services de santé de qualité et la nécessité de mettre l’accent sur la prévention des maladies. Bien que l’allocation budgétaire pour la santé ait toujours été relativement élevée du point de vue régional, le Ministère est constamment contraint par des déficits budgétaires chroniques qui affectent son efficacité opérationnelle.

Autres thèmes dans Santé

View analysis or data for a specific country

Show me

Data by topic

for

Sénégal
Go