Finances publiques – Vue d’ensemble

Dernière mise à jour: 6 March 2020

Depuis 2012, le Sénégal a relativement bien exécuté la gestion des finances publiques et s’est véritablement engagé à renforcer l’assainissement des finances publiques et à réduire le déficit budgétaire. Cependant, la croissance de la dette publique et les dépenses courantes imprévues du Sénégal demeurent un défi persistant.

Le Sénégal est membre de l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) qui examine périodiquement les politiques macroéconomiques des pays membres sur la base de critères de convergence et d’un cadre juridique et réglementaire commun qui supervise les finances publiques. Selon les normes fixées par l’UEMOA, le Sénégal se comporte relativement bien dans une perspective régionale et sous-régionale. Cette bonne performance découle des efforts intensifiés du gouvernement d’assainir les finances publiques depuis 2012.

Ces dernières années, le gouvernement a constamment augmenté sa production de revenus internes passant de 1 344 mille milliards de francs CFA (3 milliards USD) en 2012 à 2 534 mille milliards de francs CFA (4,28 milliards USD) en 2017, soit une augmentation de 89 % sur la période de 2012 à 2018. La bonne performance du gouvernement est imputable à l’intensification des efforts visant à accroître les recettes fiscales et à réduire les dépenses publiques.

Les efforts incessants du Sénégal visant à élargir son assiette fiscale ont donné des résultats encourageants, les impôts représentant maintenant environ 20 % du PIB, bien au-dessus de la norme de 17 % de l’UEMOA. En 2017, les recettes totales du Sénégal ont augmenté de 11,4 % – une évolution encourageante liée à la bonne performance des activités non agricoles, principalement dans les secteurs secondaire et tertiaire qui sont la principale source de revenus.

Au fil des ans, il y a eu une tendance modérée à dépasser les dépenses totales prévues inscrites au budget, bien que les dépassements aient été relativement contenus depuis 2012. Entre 2000 et 2010, le déficit budgétaire du pays a atteint 6,7 % du PIB, soit 455 milliards de francs CFA (816 millions de dollars) ; ce qui représente environ 33 % des recettes du Sénégal. Depuis lors, le déficit budgétaire du pays a régulièrement diminué, passant de 5,9 % du PIB en 2009 à 4,6 % du PIB en 2016, avec l’objectif ambitieux d’atteindre 3 % en 2019.

Prochaines pages...

View analysis or data for a specific country

Show me

Data by topic

for

Sénégal
Go